Espace Santé

Ostéopathie

Selon la définition officielle, l'ostéopathie est une approche diagnostique et thérapeutique manuelle des dysfonctions de mobilité articulaire et tissulaire en général dans le cadre de leur participation à l’apparition des maladies.

Selon une définition plus personnelle, il s'agit d'une approche hollistique (du grec holos, le tout, l’entier) manipulative permettant de redonner aux organes, articulations et à toute autre partie du corps, la liberté mécanique leur permettant de remplir pleinement leurs fonctions physiologiques et ainsi d'améliorer l'état de santé de la personne.

Les indications les plus communes sont:

  • Problèmes liés à la naissance :
    • déformation du crâne, sommeil perturbé, régurgitations, coliques, nervosisme, otites, rhinopharyngites asthme, certains problèmes neurologiques...
  • Problèmes articulaires : arthrose, entorses, tendinites, gonalgie, pubalgie, coxalgie...
  • Problèmes de colonne vertébrale (sciatique, lumbago, torticolis), insomnie, maux de tête, entorse, asthme,...
  • Problèmes viscéraux : génitaux (incontinence urinaire,...), colites, etc...
  • Problèmes liés à la sphère cranienne : céphalées, migraines, algies faciales...

 

Ostéopathe :

- Gilles Thibault : +32 (0)496.80.14.55

www.cabinet-osteopathie.be

Psychologie

Les psychologues cliniciens interviennent essentiellement dans trois domaines : le diagnostic, la thérapie et la prévention. Le psychologue clinicien assure entre autres la prise en charge du client (diagnostic et proposition de prise en charge), l’intervention de crise, le conseil psychosocial, la consultation, le counseling, la psychothérapie.

Les psychologues cliniciens répondent à des questions telles que :

  • Comment puis-je mieux communiquer ?
  • Comment diminuer mon stress pour me sentir mieux ?
  • Comment accepter ma maladie, mon handicap ?
  • Quelle est l’origine de ces troubles ?
  • Comment faire face au burn-out ? 
  • Elaboration de bilans psycho-affectifs et de personnalité
  • Coaching de vie

 

Psychologues :

- Marie-Jeanne Petiniot

 

Psychomotricité

Img 1241

 

L'intervention psychomotrice se base sur le constat que la mise en mouvement tonique et corporelle comme le fondement de la construction psychique et émotionnelle.

La psychomotricité relationnelle avec l'enfant:  

pour qui ?

Les enfants :

  • agités ou trop réservés,
  • Angoissés
  • En manque de confiance en soi,
  • Qui gèrent mal leur impulsivité,
  • Qui ont des difficultés à respecter les limites,
  • Qui ont un imaginaire envahissant ou au contraire figé,
  • Qui présentent des soucis d’organisation, de structuration dans le temps et (ou) dans l’espace,
  • Pour qui la séparation est un problème….

Ou tout autre profil qui interpelle les adultes qui ont la responsabilité de cet enfant et qui souhaitent l’aider à trouver des solutions épanouissantes.

 En quoi la psychomotricité relationnelle peut-elle aider l'enfant ?

La séance de psychomotricité relationnelle se déroule dans un espace et un temps donné. Elle se base sur la mise en mouvement, et le jeu spontané de l’enfant.  A travers ce jeu l’enfant « se raconte ». Tout le travail du psychomotricien sera d’entrer en empathie avec l’enfant, à l’entendre, le comprendre et l’aider à faire évoluer son jeu pour être mieux avec lui-même, dans ses capacités sensori-motrices, émotionnelles, intellectuelles, et  avec les autres  et son environnement (capacités relationnelles), et être disponible aux apprentissages.

Classiquement une séance se déroule en trois phases :

-          Une phase d’accueil structurante,

-          Une phase de mise en jeu,

-          Une phase de représentation pour penser ce qui a été joué.

Des séances d’échanges enfants-parents-psychomotricienne sont proposées régulièrement afin de faire le lien entre le vécu en séance et le quotidien  à la maison et à l’école.

  

 Dans le contexte du vieillissement :

il peut arriver que certaines fonctions psychomotrices soient mises à mal, induisent par exemple des troubles de l’équilibre, une peur de la chute, des difficultés dans certains actes de la vie quotidienne. Le psychomotricien peut aider à restaurer le lien entre l’acte moteur et son ressenti, et ainsi optimaliser sa manière de bouger en s’ajustant mieux à son propre corps et à l’environnement.

 

 Psychomotriciennes :

- Nathalie Gueur

- Aurélie Becquet

- Manon Absil